Comprendre

Qu’est-ce qu’une démarche de Content making ?

Le Content making, où « savoir créer du contenu », est une démarche pour concevoir, gérer et animer efficacement des contenus sur tous les supports de votre média d’entreprise (Owned media). Elle prend sa source au premier niveau de la stratégie de communication de l’entreprise.

Pour créer des contenus qui donnent du sens à votre itinéraire de communication, il faut une vision de l’objectif à atteindre, un matériel adapté au chemin à parcourir et une bonne démarche de création, de narration et d'organisation.

Le Content making, une démarche globale de stratégie éditoriale

La stratégie éditoriale est la première brique incontournable avant toute création de contenu ou d’outils de communication. Elle est le pilier essentiel qui crédibilise et organise toute votre communication. Sous-estimer le plan stratégique, c’est prendre le risque de communiquer dans le vide, d’oublier des pans entiers d’arguments, ou pire, d’envoyer un message contre-productif. 

Pour diffuser des contenus pertinents, il est crucial d’analyser en amont vos objectifs, votre audience, vos outils, vos valeurs, vos métiers, vos contraintes budgétaires et humaines… La stratégie permet ainsi de dégager les axes éditoriaux, les messages principaux, les mots clefs, le fil narratif et créatif. Elle prévoit l’animation des messages avec un mix de contenus Brand / Slow / Snack en déterminant leur forme, les supports online / offline adaptés, les moyens et procédures nécessaires.

Construire sa stratégie, c’est définir une ligne éditoriale claire, vivante et cohérente pour faire parler votre entreprise d’une seule voix sur tous les supports de votre Owned media. C’est également se donner les moyens d’une création de contenus efficace et raisonnée.

Le Content making, une démarche concrète de création de contenus

S’engager dans un travail de création de contenu ou de supports de communication est souvent perçu comme un travail complexe, coûteux et chronophage… Les entreprises n’ont pas de véritables notions de la gestion et de l’optimisation de l’éditorial. Elles tâtonnent et perdent en efficacité : communications par à-coups, interlocuteurs multiples (rédacteurs, graphistes, techniciens…), sujets aléatoires, storytelling inexistant, mots clefs indéfinis, visuels et graphismes variables, présentations trop techniques ou trop vendeuses, planning inexistant…

Le Content making garantit que chacun de vos messages est en droite ligne avec votre stratégie éditoriale et sert votre objectif d’entreprise. Le Content  making est une démarche globale, durable et efficace. Globale car le Content making est un savoir-faire éditorial maîtrisé par un interlocuteur principal. Durable car le content making s’inscrit dans la récurrence afin de mieux comprendre les enjeux et d’affiner les messages. Efficace car le content making est la synthèse de 3 piliers : 

• la narration (ligne éditoriale, messages clefs, storytelling, mots clefs, sujets, rédactions, arguments, éditing de titres…)

• la création (idées créatives, charte graphique, supports, émotions véhiculées, signification des images, niveaux de lecture…)

• l’organisation (process créatif, animation des contenus dans le temps et sur les différents supports, planning, récurrence, cohérence, liens avec d’autres contenus, intervenants, délais, coûts…)

Le Content making, une démarche d’incrémentation et de décloisonnement

Le Content making se conçoit dans la durée, dans la récurrence et dans la cohérence. Les contenus s’incrémentent au fil du temps selon les besoins et les attentes des personae. Ils s’associent progressivement comme des legos afin de construire un ensemble de contenus dans un tout unique et pertinent.

Le Content making, c’est aussi l’art de valoriser vos contenus sans repartir de zéro. Il s’appuie sur tous les contenus d’entreprise déjà créés pour leur donner une nouvelle vie. Le Content  making est adepte de la stratégie du moindre effort. Il réutilise les contenus plusieurs fois, sous des formes différentes (court vs long, texte vs vidéo, témoignage client vs tribune d’expert, livre et rapport vs post réseaux sociaux), mais toujours pour faire passer les mêmes idées-clés. 

Dans cette même optique, le Content making ne se borne pas aux seuls contenus de blog partagés sur les réseaux sociaux. Il se décline sur tous les supports de Owned media, aussi bien online qu’offline. Ainsi les documents factuels (rapports, guides, documents marketing RH ou commerciaux…) sont souvent réutilisables. De même, les journaux d’entreprise constituent également d’excellents pivots de communication. Le Content making vise à décloisonner les contenus pour les réutiliser et les valoriser au mieux.

Partagez cet article

Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email

COMPRENDRE