Comprendre

Jouer sur la variété des contenus Brand, Slow et Snack

La variété des contenus permet de dynamiser vos messages, en répondant à des objectifs différents. Une bonne stratégie consiste à mixer des contenus Brand, Slow et Snack, en travaillant sur leur complémentarité et à condition de les concevoir en cohérence avec votre ligne éditoriale. 

Brand content : les contenus propres à la marque

Ceux sont les contenus propres à la marque. Ils véhiculent la vision, les valeurs, les propositions et les évènements de l’entreprise. Réunis, ils forment ensemble la carte d’identité de votre entreprise. Ces contenus constituent le socle de votre communication et visent à créer la confiance et l’attachement à la marque. Ils sont souvent travaillés comme un storytelling pour mettre en scène et raconter l’histoire propre de l’entreprise. Ils prennent la forme d’outils et contenus online (site web, présentations produits, services, interviews de dirigeants, engagements et valeurs …) ou offline (plaquette, journal d’adhérents, brand magazine, offres commerciales, PLV etc…). Les codes du Brand content sont identifiables et spécifiques à l’entreprise : ton, mots clefs, ligne éditoriale, graphisme, code couleurs, iconographie…

Vous pouvez choisir d’avoir une approche consensuelle, de faire preuve de pédagogie ou au contraire de bousculer les codes. Le choix vous revient. Il n’est pas nécessaire d’être décalé pour être différenciant. Il faut surtout choisir en connaissance de cause le style qui vous convient le mieux et le tenir dans la durée et sur tous vos supports. 

Slow content : les contenus riches et pérennes

Le “Slow Content” est la communication basée sur les contenus pérennes, uniques, qualitatifs et variés. Appelés aussi « contenus froids », ils participent à créer un trafic régulier, un référencement naturel, une notoriété et une fidélisation. Plus approfondis, ils apportent une valeur ajoutée durable avec une démarche d’expertise assumée. Ils prennent la forme d’articles de blog, dossiers, interviews, tutoriels, infographies explicatives, cas clients, podcasts… Ils génèrent de la confiance et de l’engagement avec les livres blancs, les magazines d’entreprise, les newsletters, les webinars… L‘objectif de slow content est davantage d’informer que de vendre, avec une logique de communication ouverte et rayonnante sur le monde. Le Slow Content participe ainsi à positionner la marque au dessus du lot, au centre d’un écosystème plus large, au-delà des frontières naturelles de l’entreprise. Ce faisant, le Slow content redonne de la valeur aux propositions de la marque.

Snack content : les contenus rapides et distrayants

Les contenus “snackable” ou “à grignoter” sont courts, punchy, chauds et distrayants. Ils donnent du rythme, animent et engagent à l’action. Dédiés à un usage sur les réseaux sociaux, ils renvoient souvent vers des contenus Slow. Le Snack va à l’essentiel. Il casse les codes et la monotonie. Il interpèle et propose un regard plus frais. Souvent liés à l’actualité, les “snacks chauds” créent un trafic ponctuel avec des accroches variées. Ce sont des avis clients courts, actus brèves, mini interventions, chiffres clefs, flash infos, animations funs, citations, gifs, images décalées, concours, quiz… Contrairement aux contenus Brand et Slow, les Snacks sont réalisés, digérés et oubliés rapidement ! Ils participent également à établir un attachement à la marque.

Les contenus Snack ont pour objectif d’animer et d’interpeler en un coup d’oeil. Ce sont des teasers pour mettre en avant des contenus Slow plus construits, plus informatifs et plus durables. Si bien que Snack et Slow sont complémentaires, chacun ayant un rôle dans la stratégie éditoriale. Ces deux types de contenus sont des points d’accès multiples pour les internautes, avec comme objectif final la valorisation de la marque. 

Partagez cet article

Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email

COMPRENDRE